État de stress post-traumatique

On estime qu’en tout temps, un Canadien sur dix souffre de l’état de stress post-traumatique (ESPT) et que 9,2 % des Canadiens en souffriront au cours de leur vie. On associe souvent l’état de stress post-traumatique aux anciens combattants, aux premiers répondants et aux autres employés des services d’urgence. Toutefois, les familles des victimes peuvent également développer un état de stress post-traumatique, ainsi que les victimes de crimes violents ou de violence sexuelle ou les personnes qui ont été témoins d’une catastrophe naturelle. L’état de stress post-traumatique est une maladie mentale qui touche tant les adultes que les jeunes et qui peut perturber gravement la vie de la personne atteinte.

La Fondation Medavie pour la santé établit des partenariats et soutient des initiatives qui mettent l’accent sur l’intervention et le rétablissement, tant pour les victimes que pour leurs familles, afin qu’elles reçoivent l’aide dont elles ont besoin pour mener des vies saines et productives.