Programme axé sur les familles des premiers répondants souffrant d’un ESPT

05/03/2017

Moncton (Nouveau-Brunswick) – Les membres de la famille des premiers répondants souffrant d’un état de stress post-traumatique (ESPT) auront maintenant accès aux nouvelles mesures de soutien pour accroître la résilience et améliorer la santé mentale. La Fondation Medavie pour la santé collabore avec la Commission de la santé mentale du Canada afin d’élaborer le programme En route vers la préparation mentale (RVPM) pour les familles et les autres relations de soutien. Afin d’améliorer l’adaptation du programme et l’échange de connaissances, la Fondation Medavie pour la santé accorde une subvention de 74 600 $ et la Fondation Brain Canada verse un financement équivalent, pour une subvention totale de près de 150 000 $.

Le nouveau programme national – qui sera offert en français et en anglais – sera adapté pour les membres de la famille et les autres relations de soutien des ambulanciers paramédicaux et des autres premiers répondants. Les intervenants concernés participeront à l’élaboration du programme qui sera évalué par les personnes visées par ce dernier.

Faits en bref

  • Mis au point à l’origine par le ministère de la Défense nationale, le programme RVPM a été adapté par la Commission de la santé mentale du Canada pour répondre aux besoins en matière de santé mentale des premiers répondants. Les résultats de l’évaluation indiquent que la participation aux séances de formation
  • du programme RVPM réduit la stigmatisation souvent associée aux problèmes de santé mentale et aux maladies mentales, et augmente la résilience1.
  • Ce nouveau programme sera mis sur pied par la Commission de la santé mentale du Canada et la Dre Heather Stuart de l’Université Queen’s, avec l’appui du Dr Andrew Szeto de l’Université de Calgary qui a contribué à l’élaboration du programme RVPM destiné aux premiers répondants.
  • Les premiers répondants, que les fonctions exposent constamment à des incidents susceptibles de provoquer des réactions, risquent continuellement de développer des problèmes de santé mentale, y compris un ESPT.
  • Les recherches menées auprès d’anciens combattants américains ont montré les répercussions néfastes que l’ESPT peut avoir sur les membres de la famille, y compris des problèmes conjugaux, de la violence familiale, de la détresse chez un partenaire et des problèmes comportementaux chez les enfants2.

Citations
« Les ambulanciers paramédicaux sont l’élément moteur de notre organisation, ce qui fait que l’état de stress post-traumatique est une cause qui nous touche de près et nous tient à cœur. Nous connaissons les répercussions que l’ESPT peut avoir sur les membres de la famille. Ce programme répondra à leurs besoins en matière de santé mentale en leur fournissant les outils nécessaires pour aider leur être cher. »
– Erik Sande, président, Services de santé Medavie

« Ce nouveau programme concrétise notre engagement à investir dans la santé et le bien-être des Canadiens en appuyant des solutions novatrices fondées sur des données qui répondent aux besoins en matière de soins de santé de nos collectivités. C’est aussi un exemple d’un autre type de soins de santé, qui ne commence pas dans le bureau d’un médecin, mais plutôt dans nos cuisines et nos salons pour garder les Canadiens en santé et leur permettre de vivre le mieux possible. »
– Bernard Lord, chef de la direction, Medavie

« De toute évidence, l’amélioration de la santé mentale est une priorité pour les travailleurs paramédicaux et les autres premiers répondants. Nous oublions par contre trop souvent les membres des familles et le rôle important qu’ils peuvent jouer dans l’aide apporter à leurs êtres chers. En appuyant les premiers répondants et les membres de leur famille par l’entremise du programme RVPM, notre objectif est d’augmenter les connaissances et de réduire la stigmatisation entourant les problèmes de santé mentale, et de participer à la création d’environnements sains pour le travail et la famille. Le fait que Medavie et Brain Canada aient reconnu l’importance de ce projet important et qu’ils aient décidé de contribuer à son développement en dit beaucoup au sujet de ces deux organisations. »
– Ed Mantler, vice-président, Programmes et priorités, Commission de la santé mentale du Canada

« La Fondation Brain Canada croit qu’en améliorant la traduction des résultats de recherche en pratique, chaque découverte réalisée en cours de route a le potentiel d’améliorer des vies. La Fondation Brain Canada est fière de s’associer avec la Fondation pour la santé Medavie et la Commission de la santé mentale du Canada dans le cadre de cette initiative qui vise à améliorer la santé mentale des premiers répondants. »
– Inez Jabalpurwala, présidente et chef de la direction de la Fondation Brain Canada

De gauche à droite: Paul LeBlanc, Paramédical, Ambulance Nouveau-Brunswick, Ed Mantler, vice-président, Programmes et priorités, Commission de la santé mentale du Canada, Bernard Lord, chef de la direction, Medavie, Michel Gravel, gestionnaire principal, centre de gestion des communications médicales, SMU N.-B., Éric Arsenault, chef du Service des incendies, Ville de Moncton 

 Liens connexes
1. En route vers la préparation mentale
2. Effets de l’ESPT sur les membres de la famille – U.S. Department of Veterans Affairs (en anglais seulement)

– 30 –

À propos de la Fondation Medavie pour de la santé
La Fondation Medavie pour la santé est financée par Croix Bleue Medavie et Services de santé Medavie, dans le cadre d’un engagement à long terme en vue d’avoir un effet durable sur les collectivités où vivent et travaillent nos employés et nos clients. La Fondation appuie et promeut des solutions innovantes et éprouvées pour résoudre certaines des difficultés croissantes en matière de santé physique et mentale au Canada, plus particulièrement en ce qui concerne la santé mentale chez les enfants et les adolescents, l’état de stress post-traumatique et le diabète de type 2. Sa mission est de favoriser la collaboration entre les organismes et les collectivités par l’entremise de partenariats pluriannuels ainsi qu’appuyer les activités locales grâce à un programme de subventions annuelles. Pour obtenir de plus amples renseignements et vous abonner à notre cyberbulletin, visitez-nous à www.fondationmedaviepourlasante.ca.

Services de santé Medavie, une organisation axée sur les solutions de soins de santé primaires, gère un certain nombre de filiales dont les champs d’action s’étendent aux services préhospitaliers d’urgence, aux solutions de santé intégrées mobiles, aux communications médicales télésanté, à la sécurité publique et à la formation clinique. Ces services sont offerts par des membres du groupe d’entreprises de Services de santé Medavie dans le cadre de contrats à long terme et axés sur le rendement. Services de santé Medavie fournit actuellement des services médicaux d’urgence dans six provinces canadiennes et dans l’État du Massachusetts, étant ainsi le plus important prestataire privé de services de gestion de services médicaux d’urgence au Canada.

En tant qu’organisation à but non lucratif, Medavie est fière de remettre un dividende social annuel à la Fondation Medavie pour la santé.

À propos de la Commission de la santé mentale du Canada
La Commission se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des centaines de partenaires pour changer l’attitude de la population canadienne à l’égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle entend aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. Ensemble, nous suscitons le changement. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada.
www.commissionsantementale.ca | strategie.commissionsantementale.ca

À propos de la Fondation Brain Canada
La Fondation Brain Canada est un organisme sans but lucratif national dont le siège est à Montréal et au Québec, qui encourage et soutient l’excellente et l’innovante recherche contribuant à changer les paradigmes de la connaissance acquise sur le cerveau au Canada. Depuis presque vingt ans, la Fondation Brain Canada s’emploie à démontrer que le cerveau doit être abordé comme un système en soi et complexe, au carrefour d’un éventail de troubles neurologiques, de maladies mentales, de toxicomanies et de lésions cérébrales et médullaires. Cette reconnaissance de la nature distincte du cerveau met en relief la nécessité d’une meilleure collaboration entre disciplines et établissements, de manière à investir de façon plus éclairée dans des recherches sur le cerveau, axées sur des résultats précis qui profiteront aux patients et à leur famille. La vision de La Fondation Brain Canada est de comprendre le cerveau, en santé et dans la maladie, d’améliorer la vie et d’avoir un impact sociétal.

Le Fonds canadien de recherche sur le cerveau est un partenariat entre Santé Canada et la Fondation Brain Canada dont l’objectif est d’encourager les Canadiens à investir davantage dans la recherche sur le cerveau et de maximiser l’incidence et l’efficacité de ces investissements. La Fondation Brain Canada et ses partenaires se sont engagés à recueillir 120 M$ et cette somme grossira à 240 M$, car Santé Canada fournira une contribution équivalente à celle recueillie, dollar pour dollar. Renseignements : www.braincanada.ca/fr.

Pour obtenir de plus amples renseignements :
Joanne Elliott, conseillère principale, Relations avec les intervenants
Tél. : 902-496-7189; Cell. : 902-266-9287; joanne.elliott@medaviehealthfoundation.ca