Renforcer les capacités des services de santé dans tous les établissements d’enseignement postsecondaires au Nouveau-Brunswick

03/18/2017

La Fondation Medavie pour la santé collabore avec la Fondation de la recherche en santé du Nouveau­-Brunswick afin d’étendre l’initiative dirigée par le Dr Stan Kutcher au sujet de la santé mentale chez les étudiants au Nouveau­-Brunswick.

Les étudiants de niveau postsecondaire au Nouveau­-Brunswick auront accès à de meilleures connaissances en santé mentale et à de meilleurs soins de santé mentale dans les établissements d’enseignement grâce à l’expansion du programme Chemin d’accès aux soins de santé mentale dans les établissements postsecondaires. Sous la direction du Dr Stan Kutcher, expert renommé en santé mentale des adolescents, cette initiative s’étendra au Nouveau­-Brunswick grâce au financement accordé par la Fondation Medavie pour la santé et la Fondation de la recherche en santé du Nouveau­-Brunswick.

Le programme Chemin d’accès aux soins de santé mentale dans les établissements postsecondaires se fondera sur des composants éprouvés en matière de santé mentale des jeunes pour créer, évaluer et diffuser dans les écoles un cadre efficace en santé mentale. Il sera mis à l’essai à l’Université Mount Allison qui deviendra un autre site d’essai parmi ceux situés dans cinq établissements d’enseignement postsecondaire en Nouvelle­-Écosse et à l’Île­-du­-Prince­-Édouard. Ce cadre pourrait s’étendre à d’autres établissements au Nouveau­Brunswick et pourrait servir de modèle ailleurs au Canada et à l’étranger.

La composante du projet au Nouveau­-Brunswick comprend également la création d’un poste de professeur adjoint dont le mandant est de deux ans dans le domaine de la santé mentale et des services de consultation grâce à un financement de 50 000 $ accordé par la Fondation de la recherche en santé du Nouveau­-Brunswick. La Fondation Medavie pour la santé s’est engagée à remettre plus de 680 000 $ à l’appui de l’initiative.

L’expansion du programme Chemin d’accès aux soins de santé mentale dans les établissements postsecondaires au Nouveau­-Brunswick a été lancée ce matin à l’Université Mount Allison en présence de représentants des partenaires, des établissements postsecondaires et des étudiants.

En bref

  • Les approches relatives à la santé mentale dans les établissements d’enseignement au Canada sont fragmentées; l’efficacité de plusieurs d’entre elles n’a pas été démontrée, et bon nombre d’entre elles sont souvent axées sur la sensibilisation à la santé mentale ou sur la promotion de cette dernière plutôt que sur l’amélioration des connaissances et l’accès aux soins. Les plus petits établissements peuvent devoir affronter des difficultés supplémentaires lorsque vient le temps d’élaborer et de mettre en œuvre des interventions efficaces fondées sur des preuves.
  • La plupart des troubles mentaux (environ 70 %) peuvent être diagnostiqués avant l’âge de 25 ans, et les populations des établissements postsecondaires sont les plus à risque de voir apparaître l’une de ces maladies. Les troubles mentaux de faible intensité les plus courants que l’on retrouve dans ce groupe sont la dépression, les troubles anxieux et le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité. Il s’agit également d’une période risquée pour ce qui est du mauvais usage de substances et de l’abus d’alcool ou d’autres drogues.
  • Le suicide est la deuxième cause de décès en importance chez les personnes âgées de 15 à 34 ans après les accidents. En 2012, le suicide comptait pour 28 % des décès chez les jeunes âgés de 15 à 19 ans, et pour 25 % chez les jeunes adultes âgés de 20 à 24 ans.

Citations

« Nous sommes heureux de voir l’expansion de cette initiative qui vise à garantir que les étudiants obtiennent le bon soutien au bon moment, depuis le renforcement d’une résilience qui leur permettra de gérer leur santé mentale chaque jour dans les écoles jusqu’à la fourniture d’un accès aux soins pour les personnes atteintes d’une maladie mentale. Cette initiative s’harmonise à la perception qu’a Medavie à l’égard des soins de santé et constitue un exemple de soins différents – soins qui commencent dans les établissements d’enseignement et qui visent à aider les jeunes à rester aux études et à vivre le mieux possible. »
– Bernard Lord, chef de la direction, Medavie

« Les interventions en santé mentale dans les écoles reposent souvent sur l’enthousiasme et l’espoir. Certaines d’entre elles peuvent fonctionner, d’autres non, et d’autres encore peuvent avoir des conséquences imprévues. Nous souhaitons capitaliser cette énergie de changement et d’espoir en vue d’un avenir meilleur, ainsi que l’étayer au moyen de preuves pour déterminer ce qui fonctionne afin que nous sachions que les efforts que nous déployons nous permettent d’obtenir les résultats voulus. Ce projet nous aidera dans cette quête. »
– Dr Stan Kutcher, chef de projet, Chemin d’accès aux soins de santé mentale dans les établissements postsecondaires

« La Fondation de la recherche en santé du Nouveau­Brunswick cherche toujours de nouvelles manières de soutenir la recherche appliquée en santé et les innovations afin de valider les améliorations apportées aux services de santé mentale des adolescents et des jeunes adultes. Le projet “Chemin d’accès” complète diverses autres initiatives de recherche en santé mentale des adolescents et des jeunes adultes dans la province, lesquelles sont cofinancées et parrainées par la Fondation de la recherche en santé du Nouveau­Brunswick. Nous croyons que le seul moyen d’appliquer les meilleures pratiques en santé mentale des adolescents passe par la recherche fondée sur des données afin d’engendrer un soutien supplémentaire et d’offrir de meilleurs soins primaires à ceux qui souffrent de troubles de santé mentale, dans tous les segments de la population. »
–Monique Imbeault, présidente du conseil de la Fondation de la recherche en santé du Nouveau­Brunswick

« La santé mentale et le mieux-être de nos étudiants sont une priorité. Nous sommes très heureux de faire partie de ce programme fantastique, qui nous permettra de mieux comprendre les besoins de nos étudiants et nous aidera à mettre en oeuvre les programmes et activités les plus efficaces pour les aider. »
– Dr Robert Campbell, président et recteur, Mount Allison University

« Soutenir les personnes ayant des problèmes de santé mentale est une priorité pour le gouvernement du Nouveau-Brunswick. Lorsque nous aidons les étudiants néo-brunswickois à parvenir à une meilleure santé mentale, nous cultivons le mieux-être et nous rendons notre système de soins de santé plus viable et résilient. Notre gouvernement est ravi que l’initiative Chemin d’accès aux soins de santé mentale dans les établissements postsecondaires sera étendue au Nouveau-Brunswick afin de créer un milieu où nos étudiants aux prises avec des défis en matière de santé mentale peuvent obtenir de l’aide et réaliser leur plein potentiel. »
L’hon. Victor Boudreau, ministre, ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick

Photo

Les orateurs et les oratrices à l’annonce (de gauche à droite) : L’honorable Victor Boudreau, ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, Emilie Comfort, étudiante de Mount Allison, Bernard Lord, chef de la direction de Medavie, Monique Imbeault, présidente, Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick, et Dr. Robert Campbell, président, Mount Allison University. 

Liens connexes

Transitions (en anglais seulement)
Teen Mental Health.org (en anglais seulement)
*Centre de toxicomanie et de santé mentale – Maladie mentale et toxicomanie : Faits et statistiques (en anglais seulement)

Pour obtenir de plus amples renseignements
Joanne Elliott
Tél. : 902-­496­-7189
joanne.elliott@medaviehealthfoundation.ca